Nous contacter :

Adresse : 51, bd Chave 13005 Marseille
Tél : 04 91 47 84 95 ou 06 17 47 88 78
Mail : filiere.paysanne@gmail.com


lundi 20 juin 2011

Suite aux récentes intempéries agricoles

Moments de solidarité : Lors de la 8em fête de l'Abondance, ce dimanche 26 juin à Cheval-Blanc (84) 7 km de Cavaillon

Bonjour à tous,

Bonjour aux administrateurs ou responsables de paniers ou d'associations (et)...
Bonjour à tous ceux et à toutes celles qui recevront ce mail :

Et autres Civam de la Région, si vous voulez bien passer l'information...
Et tous les réseaux de l'ESS que cette information et ce mail peuvent grandement intéresser.

Je me permet de vous informer...
Compte tenu du caractère particulièrement solidaire qu'aura la 8em fête de l'Abondance sur notre ferme à Cheval-Blanc... cette année.
Après les intempéries qui se sont abattues sur notre Région... le samedi 4 juin dernier (dont l'épicentre est Cavaillon).
Le Ministre est venu et le Député Maire et d'autres Maires font ce qu'ils peuvent pour engager la grande distribution et la population à en tenir compte...
Pour ma part je fais ce que je peux, avec d'autres paysans ou sympathisants, pour aller vers les plates-forme des Biocoop (vers les consom'acteurs, via les boutiques et la hiérarchie Biocoop en passant par Solébio notre association de producteurs Bio) les CIVAM, l'ADEAR, et les réseaux de l'ESS avec lesquels nous sommes en lien... (AMAP, Marchés de producteurs, Points de vente de producteurs, Filière paysanne, Commerce Equitable, etc...).
Sans oublier les cantines scolaires qui pourront nous ouvrir leurs portes... (et si nous savons accompagner l'information jusqu'aux enfants)
J'ai (personnellement) conviés certains agriculteurs, présents aux réunions qui nous ont réunis, (toute appartenance syndicale confondue) des petites et moyennes fermes sinistrées, les grandes n'étant pas là(?!)... Je les ai convié spontanément, à venir nous rejoindre :

Afin de pouvoir rencontrer des solutions et développer, appliquer concrètement des solutions adaptées à l'urgence...
Et peut-être s'inspirer (dans quelque temps) des expériences que nous avons réussit... Nous pourrions les y accompagner...
Et ce, afin d'éviter les pièges (ne serait-ce qu'avec les dossiers d'aide afin qu'ils puissent aboutir)...
Ainsi de résoudre les injustices que certaines petites et moyennes fermes et leurs paysans rencontrent depuis de nombreuses années (sans oser seulement en parler)...
Là en parler ne suffira pas... Il faudra qu'ils nous sentent à l'écoute, présents et surtout actifs et solidement solidaires...
Enfin, suffisamment unis, pour pouvoir faire force de persuasion et sortir vainqueurs d'une telle épreuve!

J'ai cru comprendre par le passé que parfois mes initiatives ont dérangé ou dérouté quelque peu... Si c'était encore le cas... Je vous prie de m'en excuser...

Aujourd'hui çà peu servir... Et là, vraiment, nous devons tous être informés.
Un changement d'attitude s'impose de lui même... Pour agir au mieux, vite et sans laissés pour compte! (le moins possible)
Si vous voyez comme ils sont dignes nos paysans, dignes mais silencieux!

Voici quelques suggestions :

- A court termes ( 3-4 mois : juillet, août, septembre, octobre)
constitution d'un recueil de témoignages, (des producteurs et de la population) qui accompagnera les dépôts de dossier de calamité Agricole...
- Propositions de solutions locales...
- Actions vers les écoles,...
Pour inciter l'approvisionnement (possible, malgré les appels d'offre) de la compréhension des enfants et donc la sensibilisation des parents part la même occasion...
- Faire connaissance avec les différents moyens de commercialiser localement...
- Les productions transformées (confitures et autres)
- Le soutien par l'information de la population sera déterminant...
- La sauvegarde et le maintien (le soutien n'étant pas légalement possible) de beaucoup de nos petites et moyennes fermes (trop souvent boudées par les aides) en dépend grandement.
etc...
- L'entraide qui se met en place fait chaud au coeur et leur redonne déjà un peu d'espoir...
Nous pouvons faire bien mieux... Tout comme le logo des Biocoop nous y invite solidairement :
C'est le moment de le prouver : Ensemble!

Les solutions et les idées pourront se consolider, et les précautions se renforcer...

Voilà, si vous avez l'autorisation de passer cette information ou la possibilité de le faire (cette semaine, car la 8em fête d'est dimanche):
Merci pour tous! Nous aurons une grande satisfaction à garder nos producteurs qui nous gardent en bonne forme!... Nos enfants encore plus que nous!...
Et ceux qui ne pouvait pas, pas encore jusqu'à maintenant, faire une reconversion bio ou une vente directe hasardeuse pour eux (pas assez diversifiés,...)...
Ils n'ont désormais plus de raison, valable, de craindre quoi que ce soit!
A nous de ne pas craindre une pseudo concurrence et en avançant intelligemment, de leur montrer le chemin que d'autres nous ont montré avant nous!
J'espère que la plus grande ouverture d'esprit va nous animer...
Que nous ferons preuve de civisme, comme des grands frères que nous sommes, pour ceux à qui nous allons tendre la main!

Voici l'annonce de cette fête... Par ailleurs très instructive par ses ateliers et conviviale par son auberge espagnole, son petit marché de producteurs, ses participants, sa spontanéité...
Au cours de cette journée, nous aborderons (vers le début de l'après midi (14h-15h environ) le sujet crucial pour toute la Région (très peu médiatisé jusqu'ici), et dont je viens de vous parler (ci dessus).
La Ferme de Nogaret et Gislain Jean... Qui sont souvent présent, avec leurs excellents melons... seront- là. Didier Siéja de Robion (il galère avec sa femme avec un besoin de paniers légumes que la fête peu leur apporter)... Les points de vente collectifs d'Apt et de La tour d'Aïgues...
Probablement aussi (j'appelle Jérome Laplane ce soir) le Marché de producteur du Cours Julien avec quelqu'un de l'ADEAR 13, j'espère les CIVAM,... Alliance Provence avec Michel Goncalves... etc... Merci de m'excuser pour ceux dont je n'ai pas le temps de rechercher leur nom et toutes leurs particularités... Mais qui seront bien là!
Je dois m'activer très fort pour n'oublier personne... Merci de m'y aider.
Pendant que sur la ferme la vie reprend ses droit... Même si on a eut très peur... Cà va et on s'en sortira.
Et qu'à l'"atelier confiture" de multiples mains s'activent... Même celles de 80 ans!

Toutes actions et suggestions constructives sont les bienvenues.
Très chaleureusement.

Eliane Joumond
Co-gérante des Jardins de Gaïa
Ferme fruits bio (18 ha) Cheval-Blanc
06 11 33 51 12
04 90 78 10 45

PS : Autoroute : sortie Senas ou sortie Cavaillon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour déposer un commentaire sélectionnez Anonyme dans la liste déroulante ci-dessous (du coup n'oubliez pas de signer qu'on sache qui s'exprime) ou utilisez votre compte (si vous le désirez) si vous en possédez un dans ceux proposés.